L'impression numérique : Le cas d'Euclès Daily

Bonjour Brice. En 2012, vous êtes le premier à vous être lancé dans l'impression numérique de journaux en France. Fondateur de la société Euclès Daily, vous imprimez et diffusez quotidiennement la presse étrangère  à Paris.



Comment vous est venue cette idée ?

En 2012 sont apparus les premières rotatives d'impression numérique jet d'encre à haute vitesse. Parallèlement, les éditeurs de presse quotidienne étrangère faisaient face à une baisse de leur diffusion.
Traditionnellement importées de l'étranger - souvent avec du retard - les quotidiens internationnaux ne trouvaient plus de rentabilité à leur diffusion papier.
C'est pourquoi Euclès Daily leur a proposé un nouveau modèle économique basé sur l'impression numérique localisée à Paris.

Concrêtement, comment ça se passe ?
Les éditeurs étrangers envoient chaque nuit a Euclès Daily le PDF de l'édition à paraitre. Euclès Daily imprime et distribue leurs titres sur son propre réseau chaque jour.
Les palaces, hôtels, ambassades, kiosques, compagnies aériennes et librairies sont livrés chaque jour avant 6h des plus grands quotidiens internationnaux, datés du jour.
Les éditeurs percoivent une royalty sur chaque copie vendue dans le réseau Euclès Daily.


Quels titres diffusez-vous ?
Parmi les plus connus nous comptons The Guardian, The New York Times, The Washington Post, The Australian, La Repubblica, El Pais ainsi que 80 autre quotidiens étrangers.
Nous travaillons également pour des éditeurs régionnaux ou nationnaux, dont le Paris Turf, Le Veinard, L'Est Républicain, Le Républicain Lorrain qui font face à la même problématique que la presse étrangère sur leur diffusion parisienne.


Quelles sont les perspectives de votre activité ? 
Nos perspectives sont bonnes car nous sommes les seuls à proposer ce modèle économique et industriel en France.
Nous aurons imprimé et diffusé 300 000 quotidiens étrangers en 2016, et notre chiffre d'affaire atteindra 1 million d'euro en 2017.


Que pensez-vous du modèle de PayPerNews ?
La presse quotidienne papier telle que nous la connaissons fait face à une baisse des ventes et d'intérêt de la part de ses lecteurs.
Ces lecteurs et les nouvelles générations se tournent vers des médias numériques et indépendants sur le web.
Cependant, nous savons que le papier conservera son intérêt auprès d'une part non négligeable des lecteurs car ce support permet une qualité et une expérience de lecture qu'aucun écran n'égale. 50% du traffic web est désormais sur tablette et téléphone.
C'est pourquoi l'idée de PayPerNews nous a séduite, car elle permet de proposer un journal papier imprimé à la demande avec un modèle économique sans risque pour l'éditeur.


Que diriez-vous aux acteurs web qui hésitent à se lancer dans l'aventure ?
La presse quotidienne papier n'est plus pertinente face à l'essort numérique. A l'heure de l'information instantanée, c'est au papier de s'adapter au lecteur.
Une présence sur papier apporte une crédibilité supplémentaire aux pure-players du web et leur permet, tout en satisfaisant leurs lecteurs friants de papier, de se rémunérer.

Posts les plus consultés de ce blog

L'impression numérique de journaux : vos impressions a coût réduit !

Lancez votre journal sans aucun coût, grâce à l'impression numérique

L'atelier d'impression numérique